Première initiation en salle pour la saison 2021-2022

Mardi 14 Décembre, Premier jour du retour de nos Initiations tant attendues .

Pour respecter les consignes sanitaires :
– Une grande pièce, de grandes tables, tout le monde à distance
– et il y en a même qui se sont confortablement installés dans un canapé . C’est aussi ça l’ambiance de notre asso !

Alicia, Brigitte, Isabelle, Maya, Nicole, Christian, François, Jean-Claude, Jean-François, Jean-Paul, Jean-Pierre, Khalid, Laurent, Michel, Mathieu, Stéphane …. s’étaient inscrits.

19H15, tous sont très studieux, car nous leur avons distribué un support de 17 pages !

Programme de la soirée :
– Présentation de tout ce que notre association propose, alors là, on entend pas une mouche voler .. (pas d’abeille non plus ) car personne ne s’attendait à ce que l’association SAGE ait une telle palette d’activités.

– Petite pause jus de fruits bio .

– Découverte du fabuleux insecte qui était sur terre quelques millions d’année avant nous : l’Abeille

Philippe, l’animateur de la soirée ne s’attendait pas à ce que plusieurs participant soient aussi calés.
Deux questions sont un peu restées en suspens et c’est Jean Paul qui a été rechercher dans la littérature.
Ce matin, les réponses* étaient dans la boite mail !

Toutes les explications, les questions et les échanges entre participants nous ont fait dépasser l’horaire prévu.
Maya, la benjamine de ce groupe a été obligée de nous quitter sans avoir tout entendu car mercredi 8h, c’est école …

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir à cette première séance, rien n’est perdu car on va la refaire
Pour celles et ceux qui attendent avec impatience la suite, le planning commence à se remplir, vous pouvez le consulter ici , on ajoute les dates au fur et à mesure …

En attendant, on continue à bien s’occuper de nos abeilles….

* Les deux questions :
Quels sont les animaux qui mangent les abeilles dans nos régions ?
les lézards gris ou verts, les fourmis, les araignées mangent les abeilles mortes ou à terre..
le guêpier, l’hirondelle, la mésange, le pivert, le frelon européen , le frelon asiatique ainsi que le nouveau frelon oriental prennent les abeilles en vol
Quels sont les autres pollinisateurs ?
Les insectes pollinisateurs appartiennent principalement à 4 grands ordres :
  • Les lépidoptères : ce sont les papillons. En France, on compte 5200 espèces de papillons, la plupart d’entre elles (1950) étant, contre toute attente, des espèces nocturnes. Les papillons de nuit et les papillons de jour se nourrissent généralement du nectar des fleurs.
  • Les hyménoptères : ce vaste ordre (8000 espèces en France) regroupe de nombreux pollinisateurs comme les abeilles (abeilles domestiques mais également abeilles sauvages: on les oublie souvent, mais ces dernières jouent un rôle essentiel dans la reproduction des plantes), les guêpes, les bourdons, ou encore, de manière plus inattendue, les fourmis.
  • Les diptères : les mouches, mais aussi les syrphes et les bombyles font partie de cet ordre qui compte 8000 espèces en France. Ces insectes se nourrissent de pollen et de nectar. Souvent de petite taille, ils pollinisent les petites fleurs, délaissées par les insectes de plus grande taille qui sont attirés par des fleurs plus imposantes.
  • Les coléoptères : ce sont tous les insectes « à carapace », type scarabées, gendarmes ou coccinelles. Parmi les 10.000 espèces de cet ordre, certaines vivent sur les fleurs, qu’elles pollinisent éventuellement, mais avec relativement peu d’efficacité. Ces insectes gourmands consomment en effet les étamines et le pollen et ne rendent donc pas forcément beaucoup service à la plante. Parmi les coléoptères pollinisateurs, citons la cétoine dorée (dont la larve est très fréquente dans les bacs à compost), mais aussi la trichie commune ou encore l’oedemere noble, que l’on aperçoit très souvent sur les fleurs.

Abeilles, Adhérents , Apéro ….

A A A oui ! Belle soirée bien sympathique en ce 16 Octobre 2021 sur une idée toute simple :

Permettre à tous les adhérents des associations « Des Abeilles en ville » et « Sauvegarde des Abeilles Gardiennes de l’Environnement » de se rencontrer enfin !

Réservation d’une grande salle: Laetitia, Hervé, Philippe. Achat des boissons : Brigitte. Préparation de la salle : Christine, Delphine, Michèle ….. ça fait un peu générique de cinéma et c’était très bien organisé.

Grande table avec du salé , Grande table avec du sucré … Tout était prêt
pour accueillir les adhérents ainsi que leurs familles !

Avant d’atteindre toutes ces réjouissances, il fallait passer par la case Gel puis, montrer son code à Maurice qui s’était équipé de l’application, de la liste des adhérents afin de scrupuleusement filtrer les entrées.
Le côté boissons était lui aussi bien fourni, il y en avait pour tous les goûts et aussi du local avec cette étiquette :
 » jus de pommes bio pressé cet après midi pour l’occasion »

 

40 Adhérents et leurs familles ont pu aller de groupe en groupe à la découverte

– de vrais apiculteurs chevronnés
– d’anciens adhérents passionnés
– de nouveaux adhérents étonnés
– d’accompagnateurs affamés

et même d’enfants venus dessiner ! Lire plus …

26 Juillet à l’ accueil de loisirs des Grands Crus .

Par un bel après midi, les adhérents de notre association avaient rendez vous avec 24 enfants afin d’extraire ensemble le miel que les abeilles ont fabriqué à partir des fleurs de Chenôve.

OUI, amis lecteurs, il y a plusieurs belles ruches « Des Abeilles En Ville » à Chenôve,
mais ça c’est une autre histoire que nous vous raconterons bientôt.

14 h la salle est installée
Christine, Michèle, Jean Pierre et Philippe sont prêts!

Avant que les plus jeunes arrivent on va commencer par faire manipuler Touria pour qui c’est une vraie découverte !  vous la reverrez bientôt car cette expérience lui a tellement plu qu’elle a immédiatement rempli un bulletin d’adhésion à notre association

Pour chaque petit groupe nous avions prévu 5 activités :
1 Partir à la découverte de l’intérieur d’une ruche  (Christine explique très bien cela )
2 Manipuler le couteau afin de faire apparaitre le miel
3 Tourner la manivelle.   (certains amateurs ont tourné , tourné …)
4 Ouvrir le robinet et voir le miel fraichement extrait couler .

vous allez nous dire, c’est fini, le miel est extrait. il n’y a pas de 5 !
 SI , 5 :  Goûter à ce précieux cadeau 100% naturel  de nos abeilles chenevelières.
 
On reviendra vers vous avec plein d’autres activités .

Partager … découvrir.. une belle image

Merci à Cathy & Touria pour cette belle journée
Merci à Gérard, pour le prêt du petit extracteur à manivelle
Bonnes vacances à Toutes et tous. 

Animation Enfants à Plombières les Dijon

Lundi matin 12 juillet 2021, Céline, Directrice du centre de loisir de Plombières les Dijon, nous accueille, afin de présenter l’univers des nos amies les abeilles à 12 enfants de quatre à cinq ans, une belle aventure commence …..

Jean-Pierre présente nos protégées, insectes à six pattes, quatre ailes ...... l'attention des enfants est captivée !

Jean-Pierre présente nos protégées, insectes à six pattes, quatre ailes …… l’attention des enfants est captivée

 

Les explications se poursuivent sur le mode de vie et l’habitat des abeilles, les enfants sont toujours attentifs et les animateurs aussi.

 

Viens le moment de montrer aux enfants comment les apiculteurs se protègent pour rendre visite aux ruchers afin de vérifier que les abeilles vont très bien.

 

C’est au tour des enfants de se mettre dans la peau d’un apiculteur qui sait, peut être de nouvelles vocations !

 

Et comme tout le monde a été bien sage, ils ont mérité de gouter au miel fabriqué par les abeilles. Une belle découverte pour quatre des enfants qui n’avaient pas eu, jusqu’alors, l’occasion de déguster ce met naturel.

Petite conclusion
Une belle matinée partagée avec ces enfants bien sages qui ont pu découvrir l’importance de protéger les abeilles et la biodiversité.

Nous remercions Céline, directrice du centre de loisir, ainsi que les animateurs pour leur accueil chaleureux.

Delphine

12 Mai : Un essaim en hauteur !

Tout commence par un simple appel téléphonique,  quelques minutes plus tard, c’est  une équipe d’adhérents motivés et bien équipés sont sur place.

Sauriez vous nous dire si il y a des abeilles dans cet arbre ?    … Vous pouvez agrandir l’image, on ne les voit pas bien, cependant il y a un détail qui ne trompe pas !
allez, on vous aide car on est comme ça dans notre association, on partage tous les bons plans..

Regardez bien dans le ciel bleu …. il y a vraiment trop d’abeilles qui virevoltent autour de cet arbre , c’est un signe qui ne trompe pas !

 

Début de l’opération, c’est haut et il faut respecter le travail des jardiniers de la Ville, alors on va sortir les rallonges…

 

l’opération vue de plus près : Merci à Harold et sa tribu pour toutes les photos .
Rapide retour sur le plancher des vaches avant que tout ce petit monde s’envole.
Xavier a tout simplement versé les abeilles dans la ruchette, ça a surpris notre photographe qui n’a pas eu le temps de faire une image !
Deux adhérents habitués de cette technique regardent tranquillement.

les abeilles rentrent doucement…

Xavier tient à la main droite son arme secrète, très efficace pour expliquer aux abeilles qu’il faut vite se mettre à l’abri, connaissez vous ça ?
Bon, on vous partage son secret : un pulvérisateur rempli de ….. eh bien tout simplement de l’eau …… de pluie !

dernière image calme et colorée :    l’essaim est en train d’inspecter sa nouvelle demeure

Bravo l’équipe : Françoise,  Harold & Family,  Jean-Claude,  Jean-Francois, Xavier…
Ce soir, nous les transporteront ailleurs afin de bien surveiller leur croissance et, d’ici quelques jours,  cette belle colonie ira renforcer un de nos ruchers .
c’est une autre histoire  que nous vous raconterons sur ce site.
A moins que vous n’ayez envie de rejoindre notre sympathique association et participer à toutes ces belles actions en faveur de la nature, pour cela c’est très simple il suffit de cliquer ici .

Visite de Printemps en ZOOM !

INTERDIT de se réunir à plus de 6 !
Comment faire pour partager la visite de printemps avec nos adhérents ??, il y a la solution de réaliser plein de visites, ce serait trop déranger les abeilles et ça pourrait durer jusqu’à l’été !

Avec Maurice, nous avons eu une idée :  Partager cela en ZOOM avec celles et ceux qui le souhaitent.
Après quelques réglages des différents PC et du point d’accès, ce fut une réussite sans faille.

Delphine, qui d’habitude fait de belles photos s’est prise au jeu a a manipulé la caméra au plus près des abeilles.

C’est une Innovation de deux de nos adhérents passionnés d’abeilles et d’informatique.
on va continuer sur cette lancée ..

Voici ce que nos adhérent-e-s pouvaient voir à la maison, sur leur PC..    Toutes ces images sont des captures d’écran.

pas mal la TEAM  “Maurice & Co”.
on va bientôt utiliser ces compétences pour proposer nos classiques « initiations »

Les visites de Printemps

C’est l’occasion rêvée pour commencer auprès des abeilles et approfondir les connaissances de nos nouveaux adhérents.

Mis à part la ‘reine’, il n’y a plus aucune abeille née en 2020 dans les ruches, la ponte s’intensifie.
Avec tous ces de jeunes,  dès le retour des beaux jours ce sera la ‘folie de la construction”, les abeilles vont remplir tous les espaces disponibles avec une rapidité incroyable.

En prévision de cette période, chaque pilote de rucher va tout inspecter dans la ruche, nettoyer, mettre au rebut les cadres trop vieux,  regarder l’emplacement et l’uniformité du couvain, supprimer des rayons de miel en trop s’il y en a afin de laisser de la place aux naissance etc …

Évidemment , dans notre association , cela se fait ENSEMBLE.
Ce samedi, Jean Pierre et Christine ont fait une première session rapide ( Nettoyage des plateaux,  vérification des réserves de nourriture et de l’isolation, ajout de cadres de corps, mise en place d’ un abreuvoir…)
Une autre visite;plus longue sera faite dès qu’il fait plus chaud afin de pouvoir accueillir un autre groupe d’adhérents.

Ici, dans un rucher voisin et ami  voici Jean-Loup, Mathieu, Najib… guidés par Xavier qui font eux aussi  les choses très sérieusement .
Mise à jour du cahier de rucher, explications aux nouveaux ….

Bonnes nouvelles : l‘ensemble des ruches  visitées en ce  samedi de PAQUES sont en pleine forme !
c’est un sans faute total.

Bravo les amis

Quelques nouvelles de l’expérience d’Hivernage en cave

Qu’est ce donc que cette idée d’hiverner des abeilles ?
les abeilles sont sut terre depuis plusieurs millénaires et, ces insectes n’ont pas besoin de l’homme pour vivre allez vous nous dire .  c’est vrai

Dans certains pays très froids avec une longue période hivernale (jusqu’à 5 à 7 mois) ou dans les régions avec de fortes fluctuations des températures diurnes et nocturnes (+ 5 … –20 ° C), les apiculteurs placent les ruches dans une grange ou, une étable.

Vous allez de nouveau nous dire : on n’a pas d’hiver de 5 à 7 mois en France et, es abeilles ont évolué au fil du temps et se sont adaptées aux climats des régions dans lesquelles elles vivent depuis très longtemps.  C‘est vrai aussi

C’est sans compter la modification rapide de notre climat !

De nombreux apiculteurs font le même constat  :  des ruches mortes en tout début de printemps, présentant le même profil :
– Essaims assez forts, avec entre 2 et 4 cadres de couvain compact à la visite d’automne.
– Faible quantité de varroa constaté avant l’hivernage.
– Forte activité des abeilles pendant tout l’hiver les journées ensoleillées, mais décroissante vers la fin.

Au constat de mort des ruches (fin février, début mars) il reste l’équivalent d’un pamplemousse d’abeilles mortes, centré sur du couvain, mort aussi, mais ne présentant pas de trace importante de varroa sur les larves. Pas d’abeilles mortes ou presque sur le plancher de la ruche. Les ruches sont bourrées de miel.

Une idée qui fait son chemin est que les colonies se dépeuplent anormalement car nos hivers n’étant plus si froids, les abeilles sortent fréquemment à la recherche de nectar, n’en trouvent pas et s’épuisent rapidement puis ne rentrent pas à la ruche. 

Comme il n’y a pas d’abeilles nouvelles pour les remplacer, la colonie s’amenuise et, elles ne sont plus assez nombreuses pour se réchauffer lors des dernières gelées de février.

Alors, sous notre climat devenu top doux pour ces insectes qui ne s’y sont pas encore habitués , l’idée  d’hiverner des abeilles en cave fait son chemin afin de les empêcher de s’épuiser en sortant 

 

.
Pour obtenir cela , il y a tout un protocole car nos abeilles ne doivent jamais manquer de nourriture, d’eau et doivent aussi pouvoir sortir effectuer le vol de propreté !

Belle réussite de ce test pour la seconde année consécutive..

 

 

miel de coeur, miel de cœur , abeilles-en-ville.com , abeilles-en-ville.fr , mieldecoeur.commieldecoeur.fr , miel-de-coeur.frruches-en-ville.com , ruches-en-ville.fr , sauvegarde-des-abeilles.com , sauvegarde-des-abeilles.org

Visite au rucher en ce 14 novembre confiné !

Ce samedi, Jean Pierre et Michèle accompagnés de seulement quelques membres de l’équipe se sont rendus sur les ruchers de Chenôve ainsi que chez Christine.

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir  – restrictions sanitaires obligent –  voici le résumé fait par les animateurs ainsi que quelques photos de Delphine que nous avons mis au format  ‘BD’

Samedi  15h00,  sous un soleil radieux et une température Automnale(16°),  l’équipe en charge du rucher de Chenove s’est rendue au chevet de leurs petites protégées.
Au programme :

  • Nettoyage des tiroirs avec comptage des varroas.
  • Extraction des bandes d’APIVAR.
  • Pesage des ruches.
  • Complément en sirop.

Nous avons fait  de même chez Christine, juste avant la tombée de la nuit.
Les colonies de Chenôve sont  faibles, elles auront du mal à passer l’hiver, nous allons essayer de trouver une solution.

Les colonies de Christine sont plus costaudes et devraient pouvoir affronter la mauvaise saison sans encombre
sur les deux sites : Abeilles douces, très bonne ambiance,  élèves studieux,  bonne manipulation.

Récit en 9 images :