L’Association DES ABEILLES EN VILLE au GRAND’DEJ

En 2021, le Grand’Dej a quitté le lac Kir pour s’installer au parc de la Toison d’Or .

L’association Des Abeilles En Ville était présente afin de parler apiculture urbaine et protection de la nature.

Amateurs de Ruches Dadant et amateurs de Ruches Warré ont accueilli le public sur ce stand bien coloré.

Les questions ont été très diverses car les fines constructions en cire exposées ont attiré de nombreux promeneurs.

Les enfants ont aussi été surpris en soupesant les 2 bons kilogrammes de miel que ce petit insecte est capable de stocker dans un seul cadre de hausse.

Les adultes pensant souvent que nous ne faisons « que » poser des ruches sur les toits  sont venus se renseigner sur toutes nos activités.

Nous leur avons parlé de la possibilité d’installer une ruche dans leur jardin, expliqué le fonctionnement de  nos ruchers partagés ou chaque adhérent peut venir participer en toute liberté.

 

Nous leur avons aussi présenté  les partenaires que nous avons choisi au vu de  leur réel engagement pour la nature et, qui ont installé des ruches sur leurs sites.
Une vraie découverte car personne ne s’imagine que des entreprises ou des collectivités, aussi diverses  qu’un  ESAT, une maison de retraite, une chaufferie fassent cet effort.

Merci à Christine, Delphine, Jean-François, Maurice, Philippe,  bien fatigués dimanche soir et qui sont déjà prêts à recommencer

Deux essaims récupérés samedi 22 avril 2017 près du rond-point de la Nation

5 minutes après l’appel d’un habitant du quartier Toison d’or, trois membres du groupe essaim se mettent en route.

  • Un essaim à l’extérieur dans les buissons le long du trottoir contre le mur blanc,
  • Un second à l’intérieur, sous  le toboggan du jardin.

 

 

 

 

 

D’autres abeilles sont aussi en grappe sur le parking, peut-être un reste d’un des deux premiers essaims,
Mini débroussaillage dans les lauriers pour le premier, une petite tape sur la grosse branche et c’est dans la boîte.

Nous avons placé les urnes sous les électrices de la majorité silencieuse, et hop ! A voté !
Donc deux essaims qualifiés pour le second tour des Présid’abeilles, avec bourrage d’urnes.

Ca sentait fort le miel quand on s’approchait, elles en étaient gavées.

 

Bien a l’abri sous le toboggan, le second essaim était si gros qu’il n’aurait certainement pas tenu dans une ruchette.

Nous avons carrément été chercher une vraie ruche 10 cadres